Les Belges devront payer pour « l’Holocauste »

Sur le site Aljazeera de langue anglaise, en date du 11 mars 2008, on apprend que la Belgique va débourser un total de 170 millions de dollars aux victimes de l’Holocauste et à la communauté juive en réparation du vol de biens juifs pendant la deuxième guerre mondiale. On lit entre autres (traduction rapide):

Environ 30.000 juifs ont été déportés de Belgique vers des camps de concentration pendant la guerre, et seuls 1.455 ont survécu.
Une commission financée par le gouvernement a affirmé que 54 millions de dollars iront à des demandeurs individuels. Le reste sera consacré à une fondation honorant les victimes de l’Holocauste ainsi qu’à des projets culturels, religieux et sociaux intéressant la communauté juive.

— Symbolique —
Les parents des victimes de l’Holocauste ont bien accueilli cette décision mais ont estimé que l’Etat belge devrait maintenant examiner plus attentivement la responsabilité qui a été la sienne dans cette politique de discrimination et dans la déportation des juifs vers les camps de concentration.
Judith Kronfeld, directrice de la Fondation belge pour le judaïsme, a déclaré: « Indemniser, ça ne suffit pas. Il nous faut trouver des personnalités belges qui ont été responsables de cette discrimination, cette persécution et la déportation des juifs et des Tziganes. »
(…)
Micha Eisenstorg, président de l’Union des déportés juifs de Belgique, s’est déclaré satisfait du travail accompli par le comité d’indemnisation mais pour lui l’argent donné n’est que « symbolique ».
Près de 6.000 victimes et leurs familles ont réclamé des réparations, et  80% d’entre elles se sont vu octroyer des sommes allant de 600 dollars à plus de 30.000 dollars pour couvrir des biens volés, des salaires non payés, du mobilier, des bijoux et des commerces. Dans certains cas la perte n’avait pas pu être évaluée, et la perte d’un commerce, par exemple, était indemnisée par la modeste somme forfaitaire de 2.250 dollars.
Après l’invasion des Nazis en mai 1940, le gouvernement belge s’est  réfugié en Grande-Bretagne mais a donné l’ordre aux fonctionnaires restant sur place pour travailler avec les Nazis de maintenir la bonne marche des administrations afin d’empêcher l’effondrement économique qui s’était produit pendant l’occupation allemande de la première guerre mondiale.
C’est ce qui amena souvent des fonctionnaires belges à participer à la persécution des juifs, bien que le mouvement de résistance eût été important  en Belgique et que les réseaux souterrains mis en place pour sauver les juifs eussent obtenu beaucoup plus de résultats que dans bien d’autres nations occupées.
(…)
Sur le total de ces réparations, 70 millions de dollars proviendront des autorités belges, 85 millions de dollars des banques et quasiment tout le reste de compagnies d’assurance. L’année dernière, le premier ministre Guy Verhofstadt avait présenté ses excuses pour l’implication des autorités belges dans la déportation des juifs vers les camps de concentration.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s