Rachida Dati abordée par 2 victimes de la loi Gayssot

Lu dans l’hebdomadaire Rivarol (1 rue d’Hauteville, 75010 Paris) du 25 avril, p. 4, cette petite brève amusante:

Maintenant Dati est informée!

Le hasard fait parfois bien les choses: le convoi officiel emmenant le préfet du Bas-Rhin, Mme Rachida Dati, Garde des Sceaux et leur cortège est arrivé le 22 avril matin à la porte du Parlement européen, juste derrière la voiture où avaient pris place Jean-Marie Le Pen et Bruno Gollnisch.

Ce dernier, en souriant, s’est présenté à Mme Dati en compagnie de Jean-Marie Le Pen: « Mme le Ministre, nous sommes deux ‘dangereux’ repris de justice, condamnés en vertu des lois liberticides qui existent encore dans notre pays, et notamment de la loi Gayssot, que votre prédécesseur Jacques Toubon avait qualifiée de stalinienne lors de son adoption mais qu’il s’est bien gardé d’abroger ensuite. Nous vous demandons vivement de rétablir en France la liberté d’expression. »

Mme Dati a remercié le parlementaire de son avis.

Le suivra-t-elle, c’est une autre question.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s