Conclusions de Vincent Reynouard à son procès

Vous retrouverez ici : https://csvr.wordpress.com/conclusions/ l’intégralité des conclusions données par Vincent Reynouard lors de son procès à Bruxelles le 14 mai 2008

Voici le début du document exceptionnel :

Conclusions

A. SUR LE PLAN FORMEL

1. Compétence du tribunal

Attendu que l’article 150 de la Constitution belge prévoit :

« Art. 150. Le jury est établi en toutes matières criminelles et pour les délits politiques et de presse (à l’exception des délits de presse inspirés par le racisme ou la xénophobie). »
[L 1999-05-07/32, art. 1, 012 ; en vigueur : 08-06-1999] ;

Attendu qu’il convient de savoir si la récente adaptation de ce texte par l’ajout du passage « sauf les délits de presse inspirés par le racisme ou la xénophobie. » s’applique dans l’affaire présente ;

Attendu qu’il suffit d’examiner les écrits poursuivis pour se rendre compte qu’ils ne véhiculent aucun message raciste ou xénophobe ;

Attendu qu’on ne saurait invoquer l’existence d’un prétendu message implicite à caractère raciste ou xénophobe ; dans ses écrits poursuivis, M. REYNOUARD se contente de rappeler des conclusions démontrées par la science et la recherche historique libre ;

Attendu que, malgré une action militante remontant à 1989 en France, jamais M. REYNOUARD n’a été poursuivi (et a fortiori condamné), pour des écrits ou des actes qui auraient été inspirés par le « racisme » ou « xénophobie » ;
Attendu que l’œuvre majeure de M. REYNOUARD, par laquelle il s’est fait connaître, porte sur le drame d’Oradour-sur-Glane, c’est-à-dire sur une affaire sans aucun rapport avec d’éventuelles questions racistes ni antisémites ;
Attendu que dans ses écrits, M. REYNOUARD a toujours réfuté l’hypothèse d’un prétendu « complot juif mondial » et d’une prétendue « puissance juive » qui expliquerait, selon certains, une multitude de faits sociaux ; dans l’un de ses récents articles, encore, M. REYNOUARD s’est élevé contre les théories du « complot » en écrivant à propos de l’avortement :

si l’avortement avait été repoussé comme une horreur par l’immense majorité des Français, très peu de femmes auraient profité de la loi Veil. Mais c’est le contraire qui advint : dès 1976, 130 000 infanticides furent officiellement pratiqués en France et trois ans plus tard, la barre des 150 000 (officiels) fut dépassée.

Pas besoin de « complot »…

Preuve que dans cette affaire comme dans bien d’autres, les lobbies (juifs et non juifs) qui ont agi pour légaliser l’avortement [Sur ces lobbies, voy. Valeurs actuelles, 3 décembre 1979, p. 30, article intitulé : « Les sources de la loi Veil ».] n’ont finalement fait qu’exprimer les désirs silencieux d’une partie non négligeable du peuple. Loin d’être des groupements hostiles et non représentatifs (théorie du complot), ils ont au contraire représenté la société, exprimant tout haut ce qu’elle demandait tout bas, canalisant les forces qui étaient en elle. Ils ont en outre bénéficié du relativisme ambiant, un relativisme qui a poussé l’autre partie du peuple à accepter la loi au motif qu’il fallait être « tolérant » et qu’avorter était une affaire personnelle. Sans le consentement explicite des uns et l’acceptation passive des autres, l’action des lobbies se serait révélée inefficace. Quoi qu’on en dise, il n’y a pas de différence fondamentale entre le pays réel et le pays légal. Un peuple n’a jamais, comme il le fut souvent dit, que les gouvernements qu’il mérite.
[Sans Concession, n° 37-39, avril-mai-juin 2008]

Plus loin, M. REYNOUARD précisait :

Mais parce que la thèse du sens de l’histoire a été principalement répandue par l’école marxiste, les conservateurs de la droite nationale en viennent à répudier l’idée même d’intelligibilité de l’histoire. Ce faisant, ils en viennent à contester la causalité des idées en histoire et en politique. C’est pourquoi ils gonflent démesurément l’importance des phénomènes sectaires, des théories du complot, tout en dépréciant celle des doctrines. Pour eux, l’histoire de l’humanité se jouerait entre les « bons », c’est-à-dire les peuples, et quelques « méchants » (les juifs principalement et leurs alliés francs-maçons) qui parviendraient depuis des siècles à tromper les « bons » en leur instillant des idées fausses afin qu’ils acceptent — et même favorisent — l’établissement progressif d’un gouvernement mondial. […]. Disons-le nettement, ce discours est inepte.

Attendu qu’en 2004, dans un autre article intitulé : Faudra-t-il dire « oui » à la Turquie en Europe ?, M. REYNOUARD réfutait certaines analyses malhonnêtes du Coran et déclarait :

Je ne crois nullement au péril islamique. A mon avis, il n’a pas plus se réalité que le « péril jaune » du début du XIXe siècle. Qu’il existe une poignée d’excités prêts à tuer un Théo van Gogh pour son film Submission, c’est un fait. Qu’il existe des individus prêts à saisir l’étendard de l’Islam pour justifier des actes aux motivations très douteuses, c’est également un fait (la France a connu la même chose avec la Résistance, l’OAS etc.). Mais je crois fermement que — sauf crise économique ou écologique grave qui chamboulerait tout — la civilisation matérialiste occidentale saura dissoudre l’islam dans l’hédonisme, tout comme elle a dissous le catholicisme, et faire de l’immense majorité des musulmans des serviteurs zélés de Mammon.
J’en profite pour rappeler que, quoi qu’on pense de l’Islam, nous n’avons pas le droit d’utiliser contre cette religion des moyens que l’on réprouve lorsqu’ils sont utilisés contre nous. En particulier, j’estime malhonnête de citer hors contexte quelques versets du Coran (dont la traduction est de surcroît douteuse) pour en tirer des conclusions hâtives. Un exemple récent a pu être relevé : l’hebdomadaire « catholique » belge Dimanche Express, a fait paraître la missive d’un lecteur qui encourageait le magazine à « publier la lettre de M. Robert Spieler, conseiller général d’Alsace à Mgr Doré, Archevêque de Strasbourg » :

Dans celle-ci, il [R. Spieler] signale des sourates du Coran concernant les juifs et les chrétiens : « Ô vous qui croyez, ne prenez pas pour amis les juifs et les chrétiens, qui sont les amis les uns des autres. Que Dieu anéantisse juifs et chrétiens. Ils sont tellement stupides. Combattez ceux qui ne croient pas en Allah, ceux qui, parmi les religions du Livre, ne pratiquent pas la vraie religion » (sourate IX, 29). « Tuez-les partout où vous les rencontrez » (sourate II, 186-187) [Voy. Dimanche express, 7 novembre 2004, p. 11, rubrique courrier des lecteurs.].

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s