Communiqué de Georges Theil

26 septembre 2008

Vous savez que je suis maintenant, et depuis le 27 juin dernier, sous le coup d’une condamnation à 6 mois de prison ferme pour mes propos « gayssottement incorrects » tenus à Lyon en octobre 2004 en réponse à des questions d’un journaliste sur le contenu de mon petit livre autobiographique « Un cas d’Insoumission ».
Cette condamnation à l’enfermement assortie d’un montant faramineux de peines financières (amende pénale, dommages-intérêts à 9 associations judéo-mémorielles, frais d’insertion obligatoire du jugement dans divers journaux, frais de justice et de procédure), étant inférieure ou égale à 6 mois, est normalement susceptible d’être en quelque sorte « adoucie » par l’alternative du bracelet électronique à domicile, pour une durée égale. Mais celui-ci a été refusé formellement par la juge d’application des peines statuant en appel, au motif ahurissant que cette mesure « serait susceptible de conforter G. Theil dans ses convictions ». Une telle formulation est en contradiction formelle avec la Convention européenne des droits de l’homme, et a fait justement bondir mes avocats, suscitant de la part de Me Delcroix la rédaction d’un mémoire de pourvoi en cassation, que j’ai transmis dans les délais à la cour. Depuis ces faits, je n’ai reçu à ce jour aucun signe de l’administration. Est-ce mon « régime spécial » (ma détention serait celle d’un condamné pour délit de presse) obtenu dans ce même jugement, qui ajoute à la confusion?
Je me sens, pour prendre une comparaison physico-chimique, en état de « surfusion », état, certes, inquiétant mais moins stressant que la situation actuelle de notre ami Vincent Reynouard, que je salue ici pour son courage et sa ténacité.
Permettez-moi de vous livrer une réflexion récente qui m’est venue, et qui m’envahit. Notre combat, face aux falsifications, occultations, mensonges historiques, est d’éclairer par tous moyens le grand public sur un pan de notre histoire, à la lumière des travaux et rapports incontestés des défricheurs qu’ont été Paul Rassinier, Arthur Butz, le Pr Robert Faurisson et Germar Rudolf (pour l’essentiel). Ceci est impératif puisque les conséquences des falsifications de l’histoire officielle sont mortifères.
Mais alors, ce combat pour l’exactitude historique n’est-il pas de ce fait un combat éminemment écologique, face à cette pollution générée depuis des décennies par la déferlante mensongère des pollueurs planétaires qui nous ont mis en esclavage à peu près total, au service de leur hystérie?
Le combat écologique, pour la survie de l’homme et la nature, pour l’honnêteté, passe notamment par une lutte inlassable contre les déchets et leurs auteurs: justement, nous les avons identifiés, ils ont envahi nos médiats, ils nous martèlent avec aplomb le bien-fondé de notre mise en esclavage, LEUR VERITE, C’EST LE MENSONGE! Mais, remarqueront certains, que voilà un doux rêve! Face à la dramatique situation actuelle, la pire des situations, la pire des pollutions n’est-elle pas celle où l’on voit les consommateurs eux-mêmes réclamer ces produits frelatés, jusqu’à s’en repaître?! Jusqu’à en mourir? Mais alors, notre lutte anti-pollution ne devient-elle pas une lutte anti-drogue, nécessitant la cure de désintoxication? Ou aussi une lutte anti-cancer, nécessitant l’ablation de la tumeur? Et la « justice » couchée, osant juger et dire la vérité historique, n’est-elle pas ici métastase du même cancer?
Vous voyez, chers amis, nous qui croyions au départ être de simples et impertinents redresseurs de la vérité, nous voilà devenus adeptes et militants écolos de la propreté historique, et puis à la fin carrément thérapeutes par nécessité, pour ne pas mourir écrasés par leurs mensonges.
C’est donc bien LE REVISIONNISME OU LA MORT.

G. Theil

__________________

Theil réintégré par Le Pen

En octobre 2007, Georges Theil avait été suspendu du FN. Or, après une longue entrevue cet été à Montretout avec Jean-Marie Le Pen, l’ex-conseiller régional de Rhône-Alpes recevait début août une notification de ce que sa suspension était annulée. Theil redevient donc membre du FN de plein droit et devrait pouvoir se présenter au comité central lors du prochain congrès prévu en 2010, comme il avait voulu le faire l’année dernière.

Par ailleurs, malgré sa condamnation « ferme du 27 juin 2008 à 6 mois de prison (mais à « régime spécial » obtenu par son conseil Me Frédéric Pichon) pour contestation de crimes contre l’humanité en marge de l’affaire Gollnisch, Georges Theil nous a fait savoir qu’il n’a reçu à ce jour aucun appel, aucune convocation de la part de la justice ou de l’administration pénitentiaire.

(Rivarol, 26 septembre 2008)

Publicités

Une réponse à “Communiqué de Georges Theil

  1. Pas de commentaire à faire, tout est clair. J’apporte seulement mon soutien entier à Vincent Reynouard, Georges Theil, Henri de Fersan, Verbeke,…et tous les autres qui ont la volonté de rechercher la vérité et de l’exprimer.
    Je suis pour ma part poursuivi par le Tribunal de Lyon pour la distribution du « Livre de Philosophie culturelle » à l’université de LyonIII, et à Dax pour la difusion du journal « Le Patriote », pour une Europe des Peuples et des Nations.
    Richard Glize

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s