Procès d’exception contre Horst Mahler

Le prochain procès de Horst Mahler

Le 3 septembre le « Berliner Kurier » annonçait que l’avocat Horst Mahler, 72 ans, « extrémiste incurable », passait en jugement pour la 3e fois cette année, à nouveau pour incitation à la haine raciale, mais nous n’avions guère de précisions. On se souvient que, le 22 juillet, il avait été condamné en appel à 11 mois de prison par le tribunal de Cottbus pour avoir fait le salut national-socialiste devant la porte de la prison de cette même ville où il s’apprêtait à purger 9 mois. Le 21 septembre nous en apprenions un peu plus grâce au communiqué suivant du site allemand « Verteidigung des Rechts zur Verteidigung » dont l’adresse est fournie plus bas (merci à notre traductrice):

Procès d’exception contre Horst Mahler

Le 8 octobre commencera devant une grande chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Potsdam le procès intenté à Horst Mahler, plus exactement aux idées de Horst Mahler au sujet de la libération du peuple allemand. Celles-ci sont dénoncées, par un instrument de la domination étrangère complaisant, comme incitation à la violence au détriment des juifs, comme contestation de l¹Holocauste et comme atteinte à l’honneur de l’Etat.
Il est prévu pour l’instant six jours d¹audience principale. Les séances ultérieures sont fixées aux 15 et 17 octobre, aux 5, 12, et 14 novembre à 9h00 au Tribunal de Grande Instance de Potsdam, Friedrich-Ebert-Strasse 32, D-14469 Potsdam.
L’objet du procès consiste en vingt et un délits répartis sur six actes d’accusation, qui ont été ramenés à une seule procédure et vont être jugés en bloc. La loi prévoit pour chacun des délits des peines allant jusqu’à cinq ans de privation de liberté. Les différentes peines fixées en cas de condamnation doivent être groupées en une seule, qui peut aller jusqu’à quinze ans de privation de liberté.

Sont définis comme punissables uniquement des écrits diffusés par Horst Mahler sur Internet. C’est un procès d’exception, ce qui se manifeste déjà  par le fait que les juges chargés de l’affaire avaient l’intention de laisser se prescrire les six plaintes déposées depuis des années déjà. Début janvier 2008, ils rejetaient toutes les plaintes sous prétexte de prescription, et renonçaient à poursuivre Horst Mahler. Le recours du parquet de Cottbus contre cette décision a abouti. Suite à ce recours, la Cour suprême du Land de Brandebourg a entamé la procédure principale, et chargé la 24e chambre correctionnelle de procéder à l’audience principale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s