Lettre du prisonnier Zündel

Ci-dessous une lettre du prisonnier de Mannheim, Ernst Zündel, en date du 9 décembre, dont nous relevons les passages  suivants :

 » Voici bientôt Noël! Ce sera mon 6e Noël dans ma 6e prison, puisque j’aurai connu 6 prisons, réparties dans 3 pays sur 2 continents! Il me semble que cela devrait valoir une entrée au Livre Guinness des records !

Après tout, je n’ai braqué aucune banque, je n’ai violé aucune femme, je ne me suis pas livré à des abus sexuels sur des enfants, je n’ai pas fait d’escroquerie en Bourse ni de hold-up sur une bijouterie! Les faits qui me concernent, on les connaît, tout comme mes pensées et mes actions.
En janvier 2009 ma situation sera à nouveau « examinée »: un pur exercice bureaucratique, une façon pour eux de se couvrir!

Etant donné qu’il n’a pas été possible d’organiser un tollé général ni d’exercer la moindre pression significative afin d’obtenir des autorités allemandes qu’elles reconsidèrent leur position, ces gens ne voient ni obligation ni urgence à modifier quoi que ce soit. Par conséquent, ma date de libération sera le 1er mars 2010, si j’ai de la chance… car le passé a montré combien ils savent invoquer des raisons et des excuses pour poursuivre leurs buts et faire taire toute opposition !
La plupart de nos amis et supporters ne comprennent pas la situation – parce qu’ils ne comprennent pas comment fonctionnent vraiment les mécanismes politiques dans les démocraties : L’habileté en matière de politique est une chose méprisée par la plupart des gens qui y voient l’oeuvre de politiciens corrompus.
Peut-être bien – mais il en a été ainsi dans toutes les sociétés de temps immémorial.
La politique, c’est le pouvoir du peuple qu’on oriente. Comme on a pu le constater avec Mandela, Nehru, Gandhi, Benazir Bhutto, Musharraf, etc.
Les hommes politiques, les systèmes, les lois répressives et autres mesures n’interviennent que parce que quelqu’un a soulevé le problème, en a fait un tollé général, qui a entraîné les pressions recherchées. La revue d’Amnesty International est pleine d’histoires de ce genre (…)
Ernst Zündel, comme toujours la tête haute ! »

Permettez-nous deux rappels:
1) Pensez à envoyer une carte de voeux (timbre à 0,65 euros) à:
Ernst Zündel
JVA Mannheim
Herzogenriedstrasse 111
D-68169 MANNHEIM
(Allemagne)

2) Offrez-vous le remarquable n° 15 de « Tabou » entièrement consacré à E. Zündel (avec de magnifiques croquis esquissés durant les audiences de ses procès !) en le commandant chez Akribeia.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s