Le Pdt du Parlement iranien ne se démonte pas

Sur le site du grand quotidien allemand « Die Welt », le 6 février 2009, paraissait la brève suivante (traduction rapide):

A la 45e Conférence sur la sécurité de Munich il a été demandé au président du Parlement iranien, Dr. Ali Larijani, s’il croyait que les Nazis avaient exterminé six millions de juifs. Sa réponse a été la suivante : « Il existe différents points de vue sur l’Holocauste. »

Pierre Lellouche, parlementaire français, lui a fait remarquer qu’il n’était pas possible, qu’il était hors de question, qu’existe un autre point de vue sur l’Holocauste. Nier l’Holocauste est un délit en France, lui a répondu le Dr. Larijani : « Je suis surpris de constater combien vous êtes susceptible sur cette question alors qu’en Occident on a le droit d’insulter le prophète Mahomet. En tout cas, en Iran, les déclarations niant l’Holocauste ne sont pas illégales. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s