Retour sur le prisonnier Ernst Zündel

Ayons une pensée pour le prisonnier de Mannheim, Ernst Zündel; on sait le et incessant combat qu’il a livré pendant tant d’années avant d’être incarcéré: sans lui, le développement positif qu’a pris ces temps-ci le révisionnisme historique n’aurait jamais pu se réaliser.

Voici un article paru à son sujet dans le mensuel suisse « Le Pamphlet » (Case postale 998, CH-1001 Lausanne), n° 381 de janvier 2009, p. 2, rubrique « En direct de Sirius »:

Lettre ouverte à une autruche

Liebe A…,

Vous m’avez rendu l’enveloppe que je vous avais passée. Un peu gênée de votre volte-face, vous m’avez confié que « tout ceci était trop ‘grässlich’; [et que vous aimiez autant] ne pas savoir ». Mais ne pas savoir quoi?

L’enveloppe était intacte. Conscient du formatage qu’à l’instar de l’ensemble de vos compatriotes vous aviez dû subir, j’ai accepté votre refus d’obstacle. Comment aurais-je pu tenir rigueur à une grande traumatisée d’avoir choisi de se ficher la tête bien profondément dans le sable?
Ce faisant, avez-vous réalisé que, bec en terre, fesses en l’air, vous vous exposiez aux pires outrages ? Mais passons; vous voilà, pour un temps, inaccessible aux rhumes de cerveau. En revanche, jusqu’à quand pensez-vous pouvoir tenir l’apnée ? Longtemps, j’espère, car quand vous ferez surface ­ – autant vous avertir ­, le réveil sera rude, vous trouverez l’air fétide et les nuages fort sombres.
Pour vous atténuer ce choc, je vous propose de lire dès votre émergence le n° 15 de « Tabou » (*). Il est tout entier consacré à l’aventure d’un homme de belle race. Il est Allemand comme vous; il se nomme Ernst Zündel. On l’a jeté aux oubliettes chez vous, parce qu’il pensait hors ligne. Je parie que vous ne le saviez même pas! Mais je n’en dirai pas plus afin que vous puissiez découvrir librement qui il est et le combat qu’il mène pour votre peuple depuis quarante ans déjà.
Rassurez-vous, vous ne vous ennuierez pas ! Des deux côtés de l’Atlantique, vous découvrirez les justices avariées et rampantes de pas mal de démocraties de petite vertu et quelques cuisines diplomatiques extrêmement nauséabondes ;  très peu d’hommes droits et beaucoup trop de courbes. Il vous sera donné de voir à l’oeuvre nos inquisitions nouvelles avec la distribution qu’il faut: de trop rares patriotes du métal le plus pur livrés par des tordus à des pantins dociles manipulés par des perfides qu’encouragent des imbéciles applaudis par des gentils naïfs. Vous y trouverez aussi les ingrédients des meilleurs thrillers : manipulations, attentats, escamotages et enlèvements. Attention! Ça décape !
Max l’Impertinent

(*) « Ernst Zündel ­ Son combat pour l’Allemagne », par I. Rimland (et autres textes décrivant une chasse aux sorcières qui défie l’imagination) dans « Tabou » ­ volume 15, 200 p., 25 euros (port inclus)

http://www.akribeia.fr.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s