La Suisse n’abolira pas sa loi muselière

Cette fois, la Suisse n’aura pas été à la hauteur: elle n’a pas réussi à récolter les 100.000 signatures nécessaires à l’initiative populaire « Pour la liberté d’expression: non aux muselières » qui avait pour but l’abolition de l’article 261 bis du Code pénal, ce fameux article qui, depuis 1995, permet de condamner les révisionnistes.

Outre les obstacles rencontrés pour obtenir des signatures sur un tel sujet – dont se moquent la plupart des gens – un certain nombre de circonstances se sont conjuguées pour accentuer la difficulté de cette récolte de signatures.

La Suisse pourra donc continuer à condamner les révisionnistes et à les emprisonner, comme elle l’a fait avec G.A. Amaudruz, emprisonné précisément pour son révisionnisme en 2003 à l’âge de 83 ans…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s