Mgr Williamson réduit au silence

Le samedi 21 mars 2009, Mgr Williamson écrivait ce qui suit sur son blog :

Commentaires Eleison LXXXIX

(…)
En outre, il semble que cette cure de repos doive se prolonger. Dans une interview récente donnée à l’hebdomadaire allemand « Der Spiegel », le supérieur général de la Fraternité aurait dit, entre autres choses, et sans doute sous la pression des médias – qui ont raté leur dernière attaque contre le Pape se rendant en Afrique, parce qu’il n’approuvait pas les moyens artificiels de contrôle des naissances? – « Si l’évêque Williamson se tait, s’il ne se montre pas, ce serait vraiment mieux pour tout le monde… J’espère qu’il va disparaître de la vie publique pendant longtemps… Il a fait du tort à la Fraternité et il a nui à notre réputation. Nous prenons sans aucun doute nos distances avec lui… »
Par conséquent l’avenir est entre les mains de Dieu. Si seulement je pouvais dire que je n’approuve pas d’être réduit au silence, mais, si l’alternative consiste à être réduit à ne dire que ces choses qu’approuvent les « gentilshommes de la presse », alors je crois que je préfère le silence. Déjà, en 1985, année de la publication de « Iota Unum », où avait paru la célèbre analyse de Romano Amerio sur les changements apportés par Vatican II, le professeur italien prévoyait que le jour viendrait où il ne resterait plus que le silence… Kyrie Eleison.

Publicités

Une réponse à “Mgr Williamson réduit au silence

  1. vous serez hais de tous a cause de mon om, on aura pour ennemis les gens de sa propre maison

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s