Confirmation de 8 mois ferme pour Kevin Käther

Nous attendions avec impatience les nouvelles de l’audience du 9 juin où comparaissait le jeune Kevin Käther, ce jeune Allemand qui s’était autoaccusé d’avoir diffusé le livre de l’ingénieur chimiste Germar Rudolf
(actuellement en prison) à trois destinataires dans le dessein de déclencher un procès et ainsi tâcher d’ouvrir les yeux de ses contemporains. Kevin Käther avait été condamné en première instance, le 17 décembre
2008, à 8 mois de prison ferme. Il avait interjeté appel. L’appel a eu lieu, nous l’avons dit, les 26 mai et 9 juin et, à l’issue de l’audience du 9 juin le verdict a été prononcé: confirmation de la sentence, c’est-à-dire 8 mois de prison ferme! Et ce, bien sûr, toujours en raison du même motif: la « notoriété publique » de l’Holocauste. Le 9 juin Kevin présentait 2.500 pages d’offres de preuve qui ont été « lues », et bien sûr rejetées, en deux heures et demie: un nouveau record de la justice allemande! Nous apprenons ce jour que Kevin a interjeté un nouvel appel et que cette fois il sera défendu par Maître Wolfram Nahrath, le même avocat qui avait défendu Horst Mahler.

Précisons que dans les procès pénaux en Allemagne il y a 4 niveaux:

– la 1re instance devant un « Amtsgericht » où sont examinés les faits;
– la 2e instance, ou appel (Berufung) devant un « Landgericht » où sont à nouveau examinés les faits. C’était donc le procès des 26 mai et 9 juin contre Kevin qui, jusqu’à présent, s’était défendu sans l’aide d’un avocat; – la 3e instance, qui est en fait une autre sorte d’appel nommé « Revision », qui se passe devant un « Oberlandesgericht » qui est un peu comme notre Cour de cassation, c’est-à-dire que ne sont examinées que les questions de forme, par exemple les vices de procédure. Là, il faut recourir à l’aide d’un avocat et c’est donc Me Nahrath qui se chargera de relever les fautes des juges: par exemple l’impossibilité matérielle pour eux de lire toutes les offres de preuve de Kevin en seulement deux heures…;
– la 4e instance: appel devant le Verfassungsgericht allemand, ou Cour constitutionnelle, qui a pour rôle d’examiner si un jugement est compatible avec la Loi fondamentale (Grundgesetz).

Kevin est donc aujourd’hui en liberté. Il attaque le 3e niveau.

En cas d’échec il pourrait encore, éventuellement, saisir la Cour européenne mais c’est d’un coût trop élevé et il n’en a pas les moyens.

Publicités

Une réponse à “Confirmation de 8 mois ferme pour Kevin Käther

  1. Pingback: Révisionnisme : une première victoire contre le système ! | Anti-imperialisme.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s