Suisse: un Bâlois doute de l’Holocauste

(Source : TSR

Novartis renvoie un néo-nazi

Un logisticien a été congédié pour ses opinions néo-nazies, révèle la « Basler Zeitung ».

Philipp Eglin, 21 ans, travaille chez Novartis, dans la distribution de courrier ou de marchandises. Le Bâlois préside la section régionale du PNOS, le Parti des Suisses nationalistes. Sur sa page internet, le logisticien continue d’émettre des doutes sur l’existence de l’Holocauste et l’authenticité du journal d’Anne Frank. Et cela malgré des poursuites pénales pour violation de la norme anti-raciste.
Pour Novartis, le moment est venu de mettre un terme aux rapports de travail avec Philipp Eglin. Un porte-parole invoque les critères éthiques de l’entreprise pharmaceutique et la charte du contrat de travail. Celle-ci est valable même en dehors du travail, explique un professeur de droit de l’Université de Bâle. Jean-Fritz Stöckli est catégorique: pendant ses loisirs, un employé a le devoir de s’abstenir de toute activité contraire aux objectifs de son entreprise.
Philippe Eglin n’a pas voulu indiquer ce qu’il pensait de son licenciement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s