Vincent Reynouard en prison

De sa prison belge Vincent Reynouard nous prie de diffuser le communiqué suivant:

Chers Amis,

Depuis le 9 juillet, je suis incarcéré à la prison de Forest (Bruxelles). J’attends de savoir si je serai extradé vers la France qui me réclame afin que j’effectue la peine de un an de prison ferme à laquelle j’ai été condamné en juin 2008 (arrêt de la Cour d’appel de Colmar). Depuis cette date, la France avait lancé un mandat d’arrêt européen contre moi.
J’ignore si je serai finalement extradé, car il est possible que dans cette affaire je puisse bénéficier des lenteurs de l’administration pour obtenir ma remise en liberté. Mais je suis prêt à tout et l’éventualité de la prison en France ne m’effraie pas. Ce serait même un honneur pour le militant que je suis.
Les barreaux peuvent retenir les corps mais ils donnent des ailes à la vérité que l’on tente d’étouffer. Certes, pour l’heure, cela ne se voit pas: je suis en prison dans l’indifférence quasi générale. Mais, comme l’a justement rappelé René-Louis Berclaz, une idée que l’on confine dans un milieu clos s’étiole et disparaît. Seule sa défense au grand jour permet de la maintenir en vie. En France, c’est parce qu’un Robert Faurisson, un Paul Rassinier, un Henri Roques, un Pierre Marais ou un Pierre Guillaume ont osé braver le tabou qu’une jeune génération a pu connaître le révisionnisme et reprendre le flambeau qui, sans cela, serait tombé à terre pour s’éteindre.
Un jour ou l’autre, à la faveur d’événements que nous ne pouvons ni prévoir, ni provoquer, l’heure sera venue où les peuples seront prêts à recevoir le message révisionniste et, surtout, à en tirer toutes les conséquences historiques, sociales, politiques, morales et même religieuses.
Ce jour-là, il faudra être au rendez-vous. Et pour y être il faudra qu’il existe encore des révisionnistes actifs. Sera-ce le rôle de ma génération? Ou d’une autre? Peu importe, après tout. Nous devons nous considérer uniquement comme les maillons d’une chaîne de transmission. A cette différence près que chaque maillon apporte sa pierre à l’édifice en faisant de nouvelles découvertes qui permettront d’affiner, de préciser et de renforcer toujours plus la thèse révisionniste. Non seulement dans le domaine historique, mais aussi en explorant et en dévoilant toutes les implications sociales du mythe des « six millions ».

Pour moi, le révisionnisme est comme un foetus qui se développe sans cesse. Lorsqu’il sera à maturité, alors l’heure sera venue pour lui de jouer son rôle.
Ils se trompent donc gravement ceux qui voient dans le révisionnisme la simple remise en question de l’existence des « chambres à gaz homicides » dans les camps allemands. S’il ne s’agissait que de cela, il y a longtemps que le débat serait clos… Mais, en vérité, les enjeux du débat dépassent la question historique. Et c’est parce qu’il en est parfaitement conscient que Big Brother traque sans pitié les révisionnistes où qu’ils soient.

J’appelle donc tous les vrais opposants au Nouvel Ordre mondial à soutenir la libre recherche en histoire ainsi que le débat global, frontal et sans concession mené depuis maintenant plus de dix ans par l’équipe de Vérité Historique Objective. Quant à moi, les juges savent que je ne céderai jamais. Je poursuivrai le combat, quels qu’en soient les risques et les conséquences. Pour les Palestiniens, pour l’Allemagne et, surtout, pour les jeunes générations d’Europe afin qu’elles soient débarrassées de ce mythe incapacitant qui tue notre Vieux Continent.

Vincent REYNOUARD

Publicités

Une réponse à “Vincent Reynouard en prison

  1. Pingback: Le « Chevalier délibéré  approuve Vincent Reynouard | «Comité de soutien à Vincent Reynouard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s