Une honte de plus pour la voyoucratie sarkozyste: la détention pour délit d’opinion de Vincent Reynouard

Une honte de plus pour la voyoucratie sarkozyste: la détention pour délit d’opinion de Vincent Reynouard. Le soutenir indépendamment de ses opinions est une obligation fondamentale pour tout résistant au « système ».

Le fond de l’affaire Reynouard

Lorsque qu’un homme est incarcéré, en Europe occidentale, pour quelque chose qu’il a écrit, la moindre des choses — si tant est qu’on s’intéresse à la question de savoir que les écrits peuvent, en 2010, conduire réellement à la prison — est de s’informer aussi directement que possible sur la substances de cet écrit. Qu’est-ce qui est interdit, au juste ?

La petite brochure illustrée pour laquelle Vincent Reynouard est en prison se trouve en Pdf au lien ci-dessous. Donc, pour connaître le fond de cette affaire insolite il est indispensable d’en prendre connaissance.

En un mot, elle dénonce non seulement les « chambres à gaz » mais aussi « l’Holocauste » dans son ensemble. Elle est succincte, sérieuse, convaincante.

Lisez-la et vous comprendrez pourquoi le pouvoir en place considère son auteur suffisamment dangereux (pour le système lui-même, pas pour des gens comme vous et moi) pour violer brutalement les prétendus saints principes de Liberté etc. et le maintenir en prison durant un an, peut-être même plus.

C’est précisément cela que Reynouard, qui paye cher pour le dire, tient le plus à faire comprendre.
http://balder.org/judea/pdf/Vincent-Reynouard-Holocauste-Ce-Que-Lon-Vous-Cache.pdf

NOAM CHOMSKY soutient la pétition pour l’abrogation de la loi Gayssot et la libération de Vincent Reynouard !

La pétition lancée le 6 août 2010 sur internet (http://abrogeonslaloigayssot.blogspot.com/) à l’initiative de l’historien Paul-Éric Blanrue et réclamant l’abrogation de la loi Gayssot et la libération du révisionniste Vincent Reynouard, vient de recevoir début septembre un soutien de poids en la personne du linguiste et philosophe américain Noam Chomsky.

« J’apprends que Vincent Reynouard a été condamné et mis en prison au nom de la loi Gayssot et qu’une pétition circule pour protester contre ces mesures », écrit, dans une déclaration signée le 5 septembre 2010, l’infatigable défenseur de la liberté d’expression, venu en France au printemps dernier pour un colloque au Collège de France et diverses autres manifestations.
« Je ne connais rien à propos de M. Reynouard, mais je considère la loi Gayssot comme complètement illégitime et en contradiction avec les principes d’une société libre, tels qu’ils ont été compris depuis les Lumières », ajoute-t-il.
Noam Chomsky précise que « cette loi a pour effet d’accorder à l’État le droit de déterminer la vérité historique et de punir ceux qui s’écartent de ses décrets, ce qui est un principe qui nous rappelle les jours les plus sombres du stalinisme et du nazisme. »
M. Chomsky termine sa déclaration en apportant son appui à l’initiative prise par l’historien français : « Par conséquent, je souhaite exprimer mon soutien à la pétition contre l’application de cette loi dans le cas de Monsieur Reynouard (ou dans tout autre cas) ».
Votée le 13 juillet 1990, la loi Gayssot interdit le fait de « contester (…) l’existence d’un ou plusieurs crimes contre l’humanité tels qu’ils sont définis par l’article 6 du statut du tribunal militaire international [dit de Nuremberg] annexé à l’accord de Londres du 8 août 1945. »
En 2007, le révisionniste Vincent Reynouard, père de huit enfants, a été condamné par le tribunal de Saverne (Bas-Rhin) à un an de prison ferme pour une brochure de 16 pages intitulée « Holocauste? Ce que l’on vous cache… », peine confirmée l’année suivante par la cour d’appel de Colmar, qui lui a infligé également une amende et des dommages-intérêts pour un total de 60.000 euros. M. Reynouard est actuellement enfermé à la maison d’arrêt de Valenciennes (Nord).

Les premiers signataires de la pétition, qui – rappelons-le – ne soutiennent pas les idées de Vincent Reynouard mais défendent son droit à les exprimer, sont :
Paul-Éric Blanrue, historien (France/Italie) ; Jean Bricmont, Professeur de physique à l’université catholique de Louvain, essayiste (Bruxelles, Belgique) ; Dieudonné M’Bala M’Bala, humoriste (Paris) ; John Bastardi Daumont, avocat (Nice) ; Chris Laffaille, écrivain, journaliste, ancien rédacteur en chef adjoint de Paris Match (Paris) ; Albert Salon, docteur d’État ès lettres, ancien Ambassadeur ; Tristan-Edern Vaquette, artiste (Paris) ; Jean-Guy Allard, journaliste, écrivain (La Havane, Cuba) ; Patrick Berger, agrégé de physique, université Paris-Est-Créteil, Président du Cercle Zététique (Paris) ; Marco Pietteur, éditeur (Belgique) ; Bruno Roy-Henry, historien, auteur de Napoléon : l’Enigme de l’Exhumé de Sainte-Hélène (Paris) ; Gérard Lecha, sociologue et écrivain, chroniqueur au journal Le Libertaire sous le sobriquet de « Père Chat » (Paris) ; Jean-Claude Manifacier, Professeur, université des Sciences de Montpellier (France) ; Alain Marliac, Directeur de recherches honoraire de l’IRD, Docteur en préhistoire ; Max Cabantous, maître de conférences honoraire à l’université de Montpellier III ; Michel Bizouard, professeur honoraire Université de Bourgogne (Jambles) ; Laurent James, écrivain (Marseille) ; Rashid Shahin, écrivain et journaliste (Bethlehem) ; Hiyam Haddad, University Lecturer (London) ; Géraldine Hilaire, comédienne (Chilly-Mazarin) ; Daniel McGowan, Professor Emeritus, Hobart and William Smith Colleges ; Syed A R Zaidi, retired professor of philosophy, University of Delhi (Delhi, India) ; Dr. Hamdy Abdo Elhinnawy, Economist (Egypte) ; George Salzman, Prof emeritus of (theoretical) physics, University of Massachusetts, Boston Campus (USA) ; Caroline Henaff, journaliste (Paris) ; Diana Johnstone, journaliste américaine (Paris) ; Johannès Robyn, président de l’Union des athées (Bruxelles, Belgique) ; Marc Laudelout, directeur du Bulletin célinien (Belgique) ; Jean-Yves Le Gallou, ancien député européen, directeur de la Fondation Polémia (Paris) ; Franck Abed, écrivain, essayiste (Val d’Oise) ; Patrice Authier, pianiste de jazz (Paris) ; Johan Livernette, journaliste, écrivain (Toulon) ; Koffi Cadjehoun, écrivain (Nancy), …
La liste complète des signataires, comprenant à ce jour plus de mille noms, sera mise en ligne intégralement d’ici la fin de l’année 2010 sur le site http://abrogeonslaloigayssot.blogspot.com/.

Les signatures se poursuivent jusqu’à cette date.

http://abrogeonslaloigayssot.blogspot.com/

__________________________________________________
Vincent Reynouard, a été extradé de Belgique le jeudi 19 août.Il a été remis au Tribunal de grande instance de Valenciennes.
Adresse de sa « villégiature », sans doute jusqu’au 1er trimestre 2011:
Vincent Reynouard
Centre pénitencier de Valenciennes
N° d’écrou: 33034 [à ne pas omettre!]
75 rue Lomprez
B.P.80 455
59322 VALENCIENNES Cedex

Publicités

2 réponses à “Une honte de plus pour la voyoucratie sarkozyste: la détention pour délit d’opinion de Vincent Reynouard

  1. La loi Fabius/Rocard proposée par le franc-maçon « communiste » Gayssot et adopté au Parlement par une « astuce » en la mélangeant avec une loi contre la pédophilie (sic), en profitant de la profanation du cimetière de Carpentras qui était une affaire montée de toutes pièces par les « Services spéciaux » du régime est la parfaite négation du droit normal d’expression: honte à la Ripoublique bananière et honte à « Talonnette » le mafieux américano-sioniste!
    LIBEREZ UN PERE DE HUIT ENFANTS EN BAS AGE QUI N’A RIEN A FAIRE EN PRISON ET RIEN A SE REPROCHER!
    LA RECHERCHE DE LA VERITE HISTORIQUE EST UN DROIT , LA LOI N’A PAS A DICTER L’HISTOIRE!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s