Lettre de Vincent Reynouard à Bernard Antony

Le 29 octobre 2010, le révisionniste Vincent Reynouard, emprisonné à Valenciennes depuis le 9 juillet pour DELIT D’OPINION, écrivait la lettre suivante à Bernard Antony, président de l¹Institut du Pays Libre, président de l’AGRIF, du Centre Charlier et de Chrétienté-Solidarité et coprésident du Cercle d’Amitié française juive et chrétienne (voy. n/message du 22/09/2010 intitulé « Bernard Antony pour la libération de Vincent Reynouard »):

 

 

Monsieur,

Je viens juste de lire le communiqué que vous avez publié dans le quotidien « Présent ». Naturellement, je ne puis que vous remercier d’avoir demandé ma libération ainsi que l’abrogation de la loi Gayssot.

Cela dit, permettez-moi de formuler une première remarque et de vous poser une première question.

Vous qualifiez mes positions d’ « aberrantes »; c’est votre droit le plus strict et je ne vous en ferai pas grief. De mon côté, je ne me permettrais pas de juger les vôtres sans avoir auparavant pris le temps de vous lire, voire de discuter avec vous…

Quoi qu’il en soit, je suis certain que sur un point, au moins, nous sommes d’accord : un chrétien doit fuir le mensonge et sa fille, la calomnie.

Or vous écrivez qu’Edith Stein a été « assassinée » à Auschwitz. Accusation grave, vous en conviendrez, que vous avez en outre formulée publiquement : Quelles preuves avez-vous de cet assassinat? Par « preuves » j’entends des documents authentiques qui nous renseignent sur les circonstances, l’arme du crime, voire l’identité des assassins (*).

J’attends votre réponse qui, je l’espère, marquera le début d’un débat constructif.

Veuillez, Monsieur, croire en l’expression de mes salutations distinguées.

 

Vincent Reynouard

 

(*) SVP, ne vous contentez pas de me renvoyer à des livres ou à des articles. Je vous demande de m’expliquer ce qui, dans ces écrits, vous convainc que l’accusation d’assassinat est démontrée.

 

 

Sur Edith Stein, voyez R. Faurisson, « Six questions à Jean Paul II à propos d’Edith Stein », in Ecrits révisionnistes (1974-1998), Paris [1999] 2004, Tome IV, p. 1880-1888. Pour obtenir cette édition hors commerce en 4 volumes, s’adresser à Akribeia, 45/3 route de Vourles, 69230 St Genis-Laval.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s