Après le ralliement de B. Gollnisch à la pétition l’AFP évoque enfin Vincent Reynouard

Sous le titre « Gollnisch affiche son soutien à la libération du négationniste Reynouard », L’Express a diffusé aujourd’hui une dépêche de l’AFP.

L’agence de presse n’évoque le cas de Vincent Reynouard et l’emprisonnement des dissidents en France que dans l’espoir d’instrumentaliser la destruction du Front national par le clan de Marine Le Pen, ce après les propos stupides de Marine Le Pen il y a quelques jours (voir le site http://club-acacia.over-blog.com).

 

Le candidat malheureux à la présidence du Front national et député européen Bruno Gollnisch a annoncé sur son blog soutenir une pétition pour la libération du négationniste Vincent Reynouard et l’abrogation de la loi Gayssot sur la contestation des crimes contre l’humanité.

 

 

Cette annonce, diffusée vendredi sur le blog de M. Gollnisch, est intervenue au lendemain de la parution dans Le Point d’une interview de la nouvelle présidente du parti, Marine Le Pen, où elle déclare que ce qui s’est « passé » dans les camps nazis « est le summum de la barbarie« .

Mme Le Pen y déclare également que « tous ceux qui font preuve d’ambiguïté » sur le rôle de l’armée allemande pendant la Seconde guerre mondiale et la Shoah « (l)’agacent au plus haut point« .

« Bruno Gollnisch a décidé d’apposer son nom à la pétition initiée par le journaliste et historien Paul-Eric Blanrue +pour l’abrogation de la loi Gayssot et la libération de Vincent Reynouard+, devenant ainsi le premier parlementaire français à énoncer par cet acte solennel son attachement à la liberté d’expression« , indique le député européen FN.

Le site internet de la pétition indique que cette dernière a été lancée en août et clôturée le 25 octobre dernier.

Vincent Reynouard, âgé d’une quarantaine d’années, est actuellement incarcéré à Valenciennes (Nord) après une condamnation à un an de prison ferme, confirmée en appel (juin 2008), pour contestation de crime contre l’humanité.

En fuite, il avait été arrêté à Bruxelles en vertu d’un mandat d’arrêt français.

Ancien professeur de mathématiques, révoqué de l’Education nationale, M. Reynouard était poursuivi pour avoir, en 2005, écrit et envoyé à des syndicats d’initiative, des musées et des mairies dans toute la France un fascicule de 16 pages intitulé « Holocauste’ Ce que l’on vous cache« .

Le texte qualifiait notamment de « vieux thème de propagande » le « gazage des êtres humains » et jugeait « impossible » l’extermination de « six millions de juifs entre 1940 et 1945« .

Publicités

3 réponses à “Après le ralliement de B. Gollnisch à la pétition l’AFP évoque enfin Vincent Reynouard

  1. Marine lui aura donné l’autorisation.

    Vincent Reynouard est le second révisionniste à écoper de la prison ferme en France. Combien en faudra-t-il encore ?

  2. Pingback: Anonyme

  3. Je trouve qu’au-delà du geste positif de Gollnisch, il y a lieu d’être quelque peu étonné du temps qu’il a mis pour le faire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s