Une lettre de Vincent Reynouard

Vincent Reynouard
N°33034
Maison d’arrêt de Valenciennes
BP 80 455
F-59322 VALENCIENNES Cedex

Le 20 août 2010

Chers amis de Bocage,
Le 19 [août] j’ai été conduit sous escorte policière jusqu’à la frontière pour être remis aux autorités françaises. A midi, je me suis retrouvé à la Maison d’arrêt de Valenciennes où je vais purger ma peine d’un an de prison ferme. Si l’on tient compte du temps passé à Forest et des remises de peine, je sortirai entre le 5 février et le 8 avril 2011.
Merci encore, et de tout cœur, à ceux qui m’ont écrit en Belgique. J’espère qu’en France j’aurai toujours le même plaisir à correspondre avec vous tous. Attention : ne plus envoyer ni argent ni livres ; tout cela sera automatiquement refusé. Pour ceux qui veulent continuer à m’aider à améliorer mon ordinaire, les références bancaires de la prison sont données en fin de lettre. On peut aussi m’envoyer des mandats-cash, ce qui paraît être ici la méthode la plus utilisée.
A l’heure actuelle, je suis seul dans une cellule très propre et très claire, avec lavabo et W.C. Ma méthode d’allemand m’ayant été rendue, je peux continuer l’apprentissage de cette langue difficile. J’en suis arrivé à la leçon 27, avec 14/20 au dernier contrôle : c’est encourageant.

Une dame adorable m’a envoyé le matériel nécessaire pour apprendre à faire des aquarelles. Je vais donc, là aussi, pouvoir réaliser un autre rêve: me perfectionner en dessin.
Ici, à Valenciennes, le personnel est très aimable. Je n’ai vraiment pas à me plaindre, bien au contraire.
La seule chose qui me pèse est d’être séparé de mon épouse et de mes enfants. Je me console en leur écrivant et en leur envoyant des dessins. Je pense également à tous ceux qui, par le passé ou aujourd’hui, ont été ou sont bien plus malheureux que nous.
Finalement, quelle est ma situation ? Certes, je suis totalement privé de liberté, enfermé 23h/24 dans 10 m2. Mais j’apprends l’allemand, je dessine, je lis, je prends des notes, je réfléchis…

Pendant ce temps Marina, aidée par notre fils Alexis, s’occupe des petits enfants, de la maison, des démarches, etc. A cela s’ajoute l’angoisse de me savoir en prison. Oui, vraiment, le vrai héros dans cette épreuve, c’est Marina. Car c’est elle qui souffre le plus, qui s’épuise le plus, et qui s’angoisse le plus. Tout cela sans jamais se plaindre et en me gardant toujours sa fidélité.
La postérité a souvent oublié ces mères et ces épouses dévouées qui, dans l’ombre, ont secondé, ont souffert, ont pleuré aussi. C’est profondément injuste.
Si, demain, on nous rend hommage, je ne voudrais pas apparaître sans Marina et les enfants. Et dès aujourd’hui je demande à tous ceux qui m’écrivent de joindre si possible à leur envoi un mot d’encouragement à mon épouse: je le lui transmettrai.

De tout cœur, merci à tous!

Vincent Reynouard

Pour m’aider en prison vous pouvez:
– m’envoyer des timbres français ou pour l’Europe (timbres bleus); sachant que j’enverrai à mes correspondants des dessins, j’ai également besoin de timbres pour lettres allant jusqu’à 50 g;
-m’envoyer un mandat-cash, à mon nom, à la Maison d’arrêt de Valenciennes;
– effectuer un virement bancaire. Voici les coordonnées de la banque valables pour les virements venant du monde entier (bien mentionner là aussi mon nom [et mon numéro d’écrou]:
IBAN : FR 76 1007 1590 0000 0010 1785 969
BIC : BDFEFRPPXXX
Titulaire du compte :
MA Valenciennes
A.P ­ Régie comptes nominatifs
75 rue Lomprez, BP 80 455
59322 Valenciennes Cedex

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s